• Simplement le titre du manuscrit auquel est dédicacé ce blog.

      Il s'agit d'une série en trois tome dont le premier est intitulé : Taboo.

      Un petit résumé ? Bon, allons-y.

       Tout d'abord, cette histoire ne se passe pas dans notre monde, mais dans un monde lui ressemblant fortement. SI l'on devait prendre des repères, je dirais que ce serait un mélange entre le 18ème et le 21ème siècle.
           Petite particularité : dans ce monde, les vampires sont des phénomènes courrants. Refoullés dans les Monts Ténébreux trois siècles auparavant, ils continuent néanmoins à sévir dans le Nord du pays. 
           Autre petite particularité : l'existence de Cursedianns. Des humains presques normaux. Maudits à la naissance, ils possèdent des "pouvoirs" qui font qu'ils sont méprisés par toute le société. Des sortes d'Intouchables (cf l'Inde et ses castes).



      Sybille Lefèvre, jeune fille de 18 ans, a une vie très facile. Son père est le professeur de la fille, Chimène, et de la nièce, Flora, du duc de Guse. Elle suit sa scolarité avec son père et les deux élèves de ce dernier. On pourrait croire que la différence social existant entre les trois jeunes filles aurait pu les séparer, mais il n'en est rien. Sybille, Chimène et Flora sont comme trois soeurs.  

      Sybille a même été invitée, au même titre que le comte de Sékhiléa, à l'anniversaire des 18 ans de la fille du duc - mais pas au dîner qui le précède, il ne faut quand même pas exagérer. Néanmoins, alors que la fête bat son plein, la gouvernante fait appeler Sybille et lui demande de se rendre en ville pour récupérer le cadeau de Chimène qui a été oublié dans la précipitation des préparatifs du bal.

      Sybille -notez qu'elle est très très intelligente, et très très peu réservée- comprends qu'on cherche à l'écarter de la fête mais, furieuse, n'a d'autre choix que d'obéir, non sans avoir d'abord expliquer à miss Mac Donald ce qu'elle pensait de cette manière de faire. 

      Sybille va donc récupérer le cadeau chez M Tournès, un des maître joaillers les plus réputés d'Amaria (le nom du royaume). Sur le chemin du retour, elle se fait agresser par un voleur des rues qui l'a vue sortir de chez le maître artisan. Ils lui arrache le cadeau mais elle ne se laisse pas faire. ALors qu'il est sur le point de la poignarder, un homme saute d'un toit et désarme le voleur. En bref, il sauve la vie de Sybille. Il s'avère néanmoins que ce cher sauveur est un vampire quand, aller savoir pourquoi, en plein milieu d'une phrase, il s'interromp pour mordre violement le voleur dans le creux du coup, cassant en même temps le cadeau de Chimène.

      Sybille, qui n'a peur de rien, lui envoie un seau en pleine tête. Il lâche le voleur et rappelle à Sybille qu'elle doit lui rembourser. 
     
      Sybille, quant à elle, se voit dans l'obligation de rembourser le cadeau du duc qu'à casser le vampire. EN rentrant chez elle après avoir promis au duc de lui apporter la moitié de la somme (équivalente à 2000 euros) sous deux jours, elle tombe nez-à-nez avec un chat qui lui annonce qu'à présent elle appartient à son maître. Sybille n'y comprend rien et, de tte façon, refuse d'appartenir à qui que ce soit. 

      Elle réclame que le "maître" lui rembourse le cadeau qu'il a cassé. Ils passent alors un marché : son maître paiera comme cela se doit, mais, la deuxième moitié de la somme, c'est elle qui devra venir la chercher à Ville-Nouvelle où habite le premier.

      Sybille se rend donc à Ville-Nouvelle où elle fera de nombreuses découverte comme :

      1) Le chat est en réalité un Cursediann' nommé Thibalt.
      2) le vampire est en réalité un comte de Sékhiléa maudit à la naissance, Ian (car c son nom) étant aussi intelligent qu'elle -première fois que cela arrive.
      3)que ce qu'elle doit rembourser c'est sa propre vie que Ian à racheter en la sauvant du voleur.
      "J'ai acheté ta vie en la sauvant. A combien la fixe-tu ? Quelle valeur y accorde-tu ? Alors, oui, je rembourserai ta boîte à musique. Mais, toi, tu devras me rembourser ta vie." 
      C'est une sorte de sort qui la lie à lui. Un vampire n'étant pas censée sauver la vie des gens, quand il le fait, un lien se crée entre lui et la personne qu'il a sauvé.
     
      Sybille est donc obligé d'entrer à son service et devient l'institutrice de la patite soeur du comte : Joy, âgée de 10 ans.

      S'engage alors la cohabitation d'une jeune fille un peu trop intelligente et pas assez réservée avec un comte maudit au sautes d'humeur plus que dangereuses, un ancien voleur métamorphe, une enfant à la voix grave et aux réflexions d'adulte, une jardinière adorée par les plantes, un nain femme de ménage-cuisinière au caractère de cochon et un chat cleptomane.

      Comme si les choses n'étaient pas assez compliquées en l'état, vient s'ajouter à cela la visite d'un membre de l'Inquisition spécialement obsédé par Ian qui les mènera jusqu'à la capitale d'Amaria et plus loin encore...


  • Anonyme, c'est ainsi que, jusqu'à ce que je lui ai trouvé un nom, j'appelerai mon nouveau manuscrit

    Résumé :
       Dans le dortoir G-4 (à savoir garçon 4ème étage) du lycée Paul Cley, la vie est infernale, pour les pions s'entend. En effet, les élèves sont, dans ce dortoir, compètement intenables. ça crie beaucoup, ça se bagarre, ça fume dans les couloirs, ça fait que des conneries, et en plus ça pue et ça se balade à poil. ça invite des filles, ça fait du trafic de zamal sans se cacher. Et ne croyez pas une minute que ça écouterait les adultes ! En bref : la décadence masculine dans toute sa grandeur.

      Au dessus de tout ça règne le Carré, un groupe de quatre mecs encore pire que les autres faisant complètement la loi non seulement dans le DG-4, mais également dans le lycée.

      En ce début d'année scolaire, Mme Marcel, l'honorable proviseur, ne sait vraiment plus quoi faire. Plus personne ne veut prendre en charge le DG-4 et pourtant les dix prochains mois s'annoncent pire que les douze derniers, et ce alors même que les maîtres du bordel ne sont pas encore arrivés au lycée... Elle décide alors de foutre le bordel dans le bordel histoire d'arranger les choses de manière radiacale. Et, pour se faire, elle va introduire dans le DG-4 l'ennemi naturel du mec décadant : la nana.

      Néanmoins, pour survivre dans ce milieu de sauvages, il ne lui faut pas n'importe quelles filles non plus. C'est ainsi que quatre élèves de première dotées d'une personnalité très... particulièrement forte, se retrouvent larguées dans un univers masculin complètement trash. De quoi les dégoûtter à vie des mecs.

      Malgré l'hostilité ambiante, elles vont réussir à s'imposer et les choses vont commencer à s'arranger un peu - ou du moins les mecs ne se baladent plus à poil... non, maintenant c'est une des filles qui le fait. Elles réussissent même à s'approprier la meilleure salle de bain de l'étage, celle où l'eau chaude ne saute pas. C'est à ce moment là que le Carré revient de son stage de basket.

      Les lycéens viennent se plaindre auprès d'eux. Les maîtres réagissent et demandent aux "pétasses" de calmer un peu leur jeu, elles ne sont pas chez elles au DG-4. Elles les envoient se faire m... voir. Ils volent leurs serviettes hygiéniques. Elles volent leurs préservatifs.

      ET c'est l'escalade.

      Le Carré va tout faire pour les mettre à la porte.

      Et elles elles vont tout faire pour prouver que le choix de Mme Marcel était assez judicieux.

     

      Bon comme ça on dirait que c'est un peu bébète,mais, dans ma tête, c'est cool ^^

       Tenez, voici la présentation des personnages.

    Les filles :

       Tony : la danseuse complètement impudique (c'est un peu elle l'héroïne du livre)
       Kaïla : l'intello super sexy sarcastico-cynico-ironique à mort
       Tess : la brune adepte de la blonde attitude mais qui en fait est super intelligente et manipulatrice.
       Lola : la lesbienne bagareuse.

    Le carré :

       Lucas : le mec super populaire, super beau, super libidineux qui a trop l'habitude de régner. Son surnom c'est Prince, c'est vous dire...
       Sébastien : le danseur édoniste
       Chris : le motard bad boy mais pas tant que ça en fait
       Pierrot : le poupon aux boucles blonde qui serait tout à fait adorable si il n'avait pas cinq autres personnalité dont celle d'une fille et celle d'un psychopathe.


  • Tony Prêche ou la danseuse impudique

    Age : 16 ans
     
    Taille : 1,68
     
    Yeux :
     
    Cheveux : lisses, blond vénitien. Frange effilochée tombant mi-yeux, dégradé jusqu'aux bas des omoplates
     
     _sa famille est composée d'elle, de son père, de sa belle-mère et de ses deux demi-soeur.

      _c'est une fille plutôt maladroite, le genre à faire tomber ses livres un peu à n'importe qu'elle occasion, ou à casser pas mal de verres. Maladroite dans le sens rigolote, mais pas timide, juste maladroite.

      _Elle a un physique de danseuse. En bref : elle est très jolie. Le problème c'est que, comme sa mère est morte quand elle avait deux ans, c'est son père qui s'est chargé de son éducation... Du coup jusqu'à ce que son père se remarrie, elle a été élevée en garçon. De fait qu'elle n'a pas vraiment conscience qu'elle est jolie. Elle n'a aucun sex-appeal si vous préférez. Mais quand elle danse...

      _Quand elle danse, c'est "comme si le monde lui appartenait". Quand elle danse elle dévoile toute l'assurance et la volonté qu'elle a en réalité mais qu'elle ne montre jamais. Elle même n'en a pas vraiment conscience, mais elle est dotée d'une personnalité très forte. Elle sait ce qu'elle veut et elle a confiance en elle.

      _Donc quand elle danse, non seulement elle le fait bien, mais en plus elle dégage une sorte de charisme super fort qu'elle ne dégage pas en temps normal. A cela s'ajoute toute son assurance et le fait qu'elle est jolie. Ce que je veux dire c'est qu'elle est envoûtante. Quand les gens la voient danser, ils calent net et se disent : "ben merde alors...", sans pouvoir détacher leurs yeux d'elle. QUand elle danse, sa présence emplie la pièce et tout le monde est subjugué, garçon comme fille.

      _C'est une fille qui, à la base, aime tout le monde, il faut juste éviter de trop l'énerver parce que sinon elle vous raye définitivement de sa liste d'amis.

      _Elle n'est pas particulièrement bagareuse et, quand elle peut, elle se tient à l'écart des conflits, mais, si on la cherche, elle ne va pas avoir de scrupules à défoncer la personn. Elle a une langue assez bien pendue et peut devenir blessante.

      _Elle n'est pas très perspicace sur des trucs vachement clairs mais peut avoir des coups de génie sur des trucs qui paraissent inimaginables.

      _quoi d'autres ?

      _En ce qui concerne ses rapports avec les mecs, elle est assez coincée. Je veux dire en ce qui concerne les mecs dont elle est amoureuse. Elle a les jetons de les aborder ou pense toujours mal faire. Dans ce domaine là aussi elle est assez maladroite. Elle ne sait pas qu'elle a confiance en elle, du coup elle n'ose pas agir.
     
      _Avec les autres garçons en revanche, elle se comporte comme si ils étaient des filles. Elle ne fait pas vraiment de distinction et n'arrive pas à les considérer en tant que mâle. Dans le genre émasculatrice elle est pas mal.
     
      _d'où le fait qu'elle ne soit pas du tout pudique. Mais quand je dis pas du tout, c'est pas du tt du tt. A la limite si elle pouvait se balader nue dans les couloirs du dortoir, ça ne la dérangerait pas plus que ça. Mais comme ça dérange les autres elle ne le fait pas. Elle considère la nudité (et le sexe par la même occasion) avec tellement d'indifférence que ça en devient choquant. Je veux dire... quand elle débarque en serviette dans une chambre pleine de mecs et commence à les engueuler, les plus gênés c'est eux. Sans parler qu'elle tient des propos au niveau du sexe qui font un peu peur. Rien d'obscène, attention, mais elle traite ce sujet avec une distance genre et-sinon-on-mange-quoi-ce-soir-?
      _elle vit à Evian où son père tient un hôtel avec bain et SPA et tout et tout. Elle appelle le Lac Leman « sa mer », mais, au début, tout le monde croit qu'elle parle de sa « mère » alors que sa vraie mère est morte.
      _Elle aime beaucoup ses ½ sœurs et sa belle mère.
     
      *Son lit c'est celui du fond.
      *Tony aime beaucoup les musiques qui mélange les styles genre Jaz-Y feat Linkin Park, ou Happy Birthday. Elle mix parfois elle-même les musiques sur lesquelles elle danse.
      *Son idole : je n'ai pas encore très bien décidé
      *un grigri : ses premières puma taille 34 (elle adore les pumas) qu'elle accroche au dessus de son lit
      *ses fringues : pas tellement sexy et pas tellement fashion. Elle a un style bien à elle fait d'un mélange de pop rock et de truc à la mode d'aujourd'hui. Si vous voulez une référence, la copine d'Hilary Duff dans « L'homme parfait ». Elle a une class à elle.
      *Elle est nulle en math
      *elle a lu en entier Les quatre filles du docteur March (les 4 bouquins) et a détesté
      *en revanche elle a bien aimé Autant en emporte le Vent
      *Jamais de thé au petit déjeuné, elle déteste ça
      *quand elle s'habille, elle enfile toujours ses chaussures avant son tee-shirt, et toujours le pied droit avant le pied gauche. Si elle ne peut pas enfiler ses chaussures avant son tee-shirt, c'est la crise existentielle assurée.
      *ne porte jamais de boxer
      *quoi d'autre ?
      *elle n'est pas du genre à passer des heures devant son miroir le matin à se coiffer, de toute façon ses cheveux tiennent naturellement en place
     

      bon voilà, je croie que pour l'instant ça ira en ce concerne Tony


  • Kaïla Mali ou l'intello sarcastico-cyniquo-ironique
     

    Age : 16 ans ; en première S


    Taille : 1,76 mètres


    Yeux : marrons foncé


    Cheveux : noirs


    Autre : peau mat, mensuration : 90-60-90 (un mannequin !)

     

    — Elle est fille unique et vit avec ses parents pas loin de Toulouse. Mère indienne, père Jamaïquain

     

    — Quand elle était petite, elle avait une leucémie. Quand elle avait 7-8 ans. C'est Christ, qui a l'époque était son voisin, qui lui a fourni le greffon de moelle osseuse grâce auquel elle a pu guérir. Avec la chimio et tout et tout, à 7 ans elle n'avait déjà plus de cheveux, et tous les autres enfants se moquait d'elle et disait qu'elle était un garçon. Elle n'avait pas vraiment d'ami. Christ, qui lui aussi était chauve mais pour d'autres raisons, lui il s'en foutait. Au contraire, il trouvait ça chouette qu'ils aient la même coiffure. C'est comme ça qu'ils son devenus amis.

     

    — Elle a très mal supporté la chimio. Ça l'a traumatisé. Du coup elle fait super attention à ses cheveux. Non... en fait c'est une fétichiste des cheveux qui fait super attention aux siens. Elle a de TRES jolis cheveux.

     

    — Elle ressemble à la copine de pogue dans le pacte du sang. Ce qui tombe bien parce que Christ ressemble à Paugue.

     

    — Comme quand elle était chauve tous les enfants disait qu'elle était un garçon, Christ a dit qu'il l'appelerait par un nom de garçon : Kyle parce que ça ressemble à Kaïla. En échange, elle elle pouvait lui donner un prénom de fille. Elle a choisi Nadine... c'est comme ça qu'elle aurait aimé s'appeler.

     

    — C'est le genre de fille super intelligente qui n'aime pas bosser mais qui le fait quand même.

     

    — mais si il y a trop de bruit quand elle bosse, elle pète un cable : il lui faut BEAUCOUP de calme pour travailler. Or imaginez bien qu'au DG-4, courir après le calme c'est comme courir après le pied de l'arc-en-ciel et son chaudron d'or... donc imaginez bien qu'elle doit en péter beaucoup des cables

     

    — Quand elle pète un cable, ça fait mal. Elle est intelligente, mais aussi (et peut-être d'ailleurs ainsi) très sarcastico-cinico-ironique. Voyez un peu le mélange. Le genre de fille qui vous écrase tellement qu'à côté d'elle on se les sente devenir très petite (qu'on en ait ou pas). Je crois que, de l'extérieur, ça pourrait être elle la leader des files (même si en pratique il n'y a pas vraiment de leader)

     

    — Mais n'empêche qu'elle est super sexy. Une bombe, une vraie. Elle le sait et s'en fout.

     

    — Elle peut parfois se montrer douce. En fait elle n'est méchante que dans certaine occasion. Quand elle pète un cable par exemple.

     

    — Elle est asthmatique.

     

    — Et très autoritaire. Quand elle pète un cable, on lui obéit sur le champ. Elle est également plus mature que les autres, c'est un peu la grande sœur de tout le monde, celle vers qui on se tourne quand on a un problème... oui, même les mecs.

     

    — Elle a du sang froid mais peut parfois le perdre... parfois...

     

    — Elle aime Christ parce qu'elle a l'habitude d'aimer ce qu'elle n'aime pas. C'est une fille pleine de contradiction... Non, fini de blaguer. Elle aime Christ parce qu'elle sait qu'il n'est pas aussi brutal, aussi rustre, aussi violent, aussi grossier qu'il en a l'air. Au fond je crois qu'elle a presque toujours eu conscience que, derrière sa personnalité de « bad boy », il y avait encore le petit garçon un peu bizarre mais mature et ouvert ne s'arrêtant pas aux apparences qui, un jour, lui a dit : « Ben qu'est-ce que tu fais toute seule ici ? ». ça n'a pas non plus était le coup de foudre, hein ? ça a été progressif. Elle a appris à le découvrir petit à petit. Ça tiens à des détails et ça lui suffit, elle n'a pas besoin d'étalage pour comprendre, c'est son « intelligence ».

     

    — Elle a l'habitude d'être première en ce qui concerne les trucs demandant des capacités intellectuelle et ne supporte pas d'être reléguée au second rang. Si jamais cela arrive, elle fait tout pour retrouver sa première place, quitte à écraser les autres. Je veux dire... elle reconnaît ses faiblesses, mais elle connaît également ses points fort et n'admet pas que quelqu'un ouisse les remette en cause.

     

    *Kaïla n'aime pas les boissons gazeuses. Elle serait plutôt du genre jus de fruit (son préféré d'ailleurs c'est le jus de pêche.

     

    *son lit c'est celui en face de la porte.

     

    *elle dort sur le dos

     

    *son style de musique : toute du moment que les paroles son jolies ou, au moins, veulent dire quelque chose. M Pokora très peu pour elle quoi.


     


    *elle déteste les tissus synthétique genre... le synthétique. Elle serait plutôt du genre à s'habiller Roxy, Billabong...

     

    *son idole : Olympe de Gouges.

     

    *elle a toujours un stylo sur elle et quatre dans sa trousse au cas où

     

    *sur ses feuilles de contrôle elle dessine toujours un trois dans la marge du bas à gauche. C'est une sorte de grigri pour avoir de bonnes notes.

     

    *toutes ses brosses à dents depuis qu'elle a 4 ans sont bleues.

     

    *elle pense que la meilleure façon de manger un gâteau de semoule c'est de le couper sur toute sa hauteur avec sa cuillère pour avoir en une seule bouchée et le moelleux de l'intérieur et la croûte du dessus. Elle l'a appris à Christ quand ils étaient enfants, depuis il le mange toujours comme ça.

     

    *elle aime beaucoup le gâteau de semoule.

     

    *Et les sac à bandoulière

     

    *ses cheveux ? Quinze minute devant la glace tous les matins.


  • wouaw chérie... je viens de relire ces lignes et, crois-moi, tu avais raison d'avoir peur parce que, mis à part le fait que tu ais eu ton avec mention bien, rien de ce que tu souhaitais pour l'avenir ne s'est réalisé. Tu n'es toujours pas best-seller, tu n'as même pas fini u-topos -même si je prends toujours soin de notre bébé et, crois-moi, c'est de la bombe !!! Tu n'es pas devenue contrôleur aérien et ton problème de procrastinisation n'a fait qu'empirer -la preuve ! tu es en train de relire ton blog de terminale au lieu de faire des coupes et des façades pour sauver ton S8 d'archi... parce que, ah oui : tu es en architecture maintenant et comment c'est arrivé ? honnêtement je n'en sais strictement rien mais je te déteste pour ça !

    on the other hand... you now speak english fluently and you kick ass on the dancefloor, you like stories staring guys who get it on with guys and most of your conversations resolve around a bunch of people you've never heard the name of yet (such as zumthor, tadao ando or shigeru ban).

    De moi à moi d'il y a 6 ans : ta confiance en tes capacité me manque beaucoup. Je pensais que tu étais stupide mais, finalement, en relisant ces lignes, je me dis que c'est peut-être moi qui suis stupide maintenant. Si tu pouvais me voir choupinette... si tu pouvais me voir tu me demanderais comment j'ai pu pardonner à Marco, comment je peux laisser un groupe de nana me pourrir la vie. Tu me demanderais comment j'ai pu laisser tomber l'écriture alors que c'était tout pour toi, et surtt tu me demanderais comment j'ai pu reprendre tout ce poids que tu avais lutté pour perdre. Tu ouvrirais des yeux ronds en voyant la taille de mes névroses et bon sang comment ça tu n'as toujours pas eu de vraies relations sérieuses ?! Comment est-ce que j'ai pu t'entraîner dans un tas de rencontre d'un soir avec des garçons dont tu ne connaissais même pas le nom ! (arrête de faire ton hypocrite sur ce coup là : tu sais très bien que c'est un de tes fantasmes ! et puis c'était l'australie ! ça ne compte pas !) 

    Tu me manques. Ta stupide confiance en toi me manque. Ta grande gueule me manque. Ta naîveté me manque. Ton cynisme? non lui je l'ai bien entretenu. 

    J'ai essayé d'apprendre de tes erreurs charlène. Ce faisant, je t'ai un peu perdu en chemin. Tu avais... ce regard sur le monde. Tu étais tellement certaine que tu ferais de grandes choses de ta vie et comment pourrait-il en être autrement ? Tu étais charlène ! Malgré tes doutes et tes hésitations, tu étais sûre que tout irait bien. Tu prenais la vie à bras le corps parce que tu ne pensais pas qu'il pouvait en être autrement.

    Je suppose que c'est l'avantage d'être encore lycéenne.

    Message à moi dans 6 ans : get a F#CKING grip on my life ! Prove us that we're worth something ! Prove her that she can be everything she thought she was bound to be. A freaking successful carrier woman, an independant one and a great writer ! 


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires