• Ce qu'il y a dans ma tête

    Voilà là c'est officiel, je PEUX le dire : 




    C'EST FINI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


       Plus de bac, plus d'examen, plus rien que le stress des notes, mais ça va, je gère, enfin du moment que je n'y pense pas trop...


      ...


      ce qui n'est pas le cas pour l'instant étant donné que je suis en train d'en parler.


      Bon mis à part ça y'a une réflexion de ma soeur qui m'a fait réfléchir la dernière fois. Pour ceux qui suivent, la dernière fois que j'ai parlé d'une réflexion de ma soeur, ça a duré deux pages word de lamentations pas possible (en plus là elle est en train tricoter une écharpe que j'ai commencé, et à la première maille elle me fait un trou).


      Je me lance.


         Hier, alors que j'étais en train d'écrire le premier chapitre de mon histoire, elle a débarqué et on a commencé à parler ensemble.

      Le truc c'est que, à force de parler avec elle, je me suis rendue compte que tout ce que je faisais avec Anonyme (voir le glossaire pour les profanes) était inutile. Oui, inutile. PArce que de toute façon je ne pourais pas le finir avant la rentrée. Et l'année prochaine je ne pourrais pas écrire.

      Alors tout ça ça ne sers strictement à rien.

      Et là j'ai failli me mettre à pleurer.

      Non pas parce que ce que je faisais était inutile. Quoique ça aussi ça me perturbe un peu. Mais, en fait, ce qui m'a terrorisé, c'est de ne pas pouvoir écrire pendant toute une année, si ce n'est deux. Franchement, c'est effrayant. 

      ça va surement vous paraître bizarre, mais c'est moi : complètement à la masse.

      Et c'est ce qui a failli me faire pleurer.

      Mais l'écriture c'est toute ma vie. Je veux dire... c'est tout ce que j'aime faire. Je n'était qu'en CM1 quand j'ai dit à ma mère que je voulais devenir romancière. EN CM1 !!!! Vous en connaissez beaucoup vous des enfants qui, quand on leur demande : "Et toi ? Tu veux faire quoi plus tard ?", répondent romancier ?

      Et l'écriture occupe une part tellement importante de ma vie...

      Depuis que j'ai arrêté de vraiment écrire, depuis U-Topos quoi, ma vie déconne à fond. C'est un peu comme la cigarette des autres. Vous savez, c'est ce qui vous permet de tenir le coup. Et je m'en fous de ce que pourront penser les autres, je suis comme ça et c'est tout.

      Et réaliser que je ne pourais plus écrire pendant deux ans, ça m'a vraiment foutu les jetons. Je le savais, mais je ne l'avais jamais vraiment réalisé. Et je peux vous garantir que ça m'a mis une super claque.

      Et, pour arranger les choses, ma soeur qui me sort (et on en arrive à la réflexion qui tue) : Charlène à part écrire tu sais rien faire !

      Elle l'a peut-être dit pour rire, peut-être pas. Mais n'empêche que tout ça est complètement vrai !!! 

      A part écrire, qu'est-ce que je sais faire ? Pas grand chose. Non, en fait... RIEN DU TOUT !!!!!!!
      Et c'est sérieusement affolant de se dire ça.

      Vous avez déjà essayé vous ?

        Tiens, je ne sais rien faire !

      Bon d'accord, il y a cette vague facilité en cours, mais ça se limite à pas grand chose, et puis... WOW ! avec ça je vais faire avancer la société !

    Je me l'étais déjà dit. 

      Et le pire dans tout ça c'est que je ne sais même pas si je suis douée. D'accord ceux qui ont lu U-Topos m'ont dit que c'était super bien.

    ...

      OUi mais c'était des amis, c'est pas comme s'ils avaient un regard objectif.

    Et c'est à ce moment là qu'il y a toutes ces questions qui vous tombent sur le coin de la gueule :
      *est-ce que je suis vraiment faite pour l'écriture ?
      *est-ce que j'ai une littérature ?
      *est-ce que je ne suis pas plutôt en train de perdre mon temps ?

    ...

      Mon DIeu c'est horrible d'avoir à se poser ce genre de question. Parce que si vous m'enlevez ça, si vous m'enlevez mon stylo, qu'est-ce que je suis moi ?
     
    Rien.

      Je ne suis rien. Rien du tout.

      Ce stylo c'est ce qui fait que Chao-Lane est quelqu'un, c'est la seule chose qui me rend un peu moins transparente. Alors si je n'ai aucune raison de le tenir ce PUTAIN de stylo, je ne sers vraiment à rien, je ne suis personne.

      Réjouissant comme pensée, n'est-ce pas ?

    J'en ai sérieusement assez de réfléchir.

      Franchement, j'envie tout ceux qui réussissent à vivre au jour le jour.


  • Commentaires

    1
    Marie-No
    Lundi 18 Juin 2007 à 21:40
    plusieurs choses à dire:
    1) écris une nouvelle!!!!!! ^^ ou un roman de 200, 300 pages, de tte façon, il faut apprendre à faire beau mais concis. 2) c'est pas pasque tu seras en prépa super sérieux que tu n'aurras plus du tout de tps libre et entre faire une dépression et perdre 2 heures par jour les yeux ds le vide, à pleurer ou à se lamenter, tu finiras par les employer à écrire 3) c'est quoi U-Topos, c'est long? ça parle de quoi? 4) tu passes sur mon blog des fois dis? 5) toute à l'heure j'avais compter 5 choses à dire, mais j'ai du en avaler une en cour de route... voilaaa
    2
    chao-lane
    Mardi 19 Juin 2007 à 06:11
    plusieurs réponses à donner
    1) justement je suis en train d'y penser ; 2) si je ne pourrais pas écrire pendant deux ans ce n'est pas parce que je n'aurais pas de temps, mais plutôt parce que je m'interdis fermement de prendre un stylo parce que qd j'écris j'ai tendance à laisser de côté le travail or, étant donné que les deux prochaines années vont être celles qui vont "déterminer" mon avenir, je préfère m'en abstenir ; 3) U-Topos c'est mon chef d'oeuvre, le plus beau, le meilleur de mes manuscrit, celui dans lequel je me suis le plus investit (je mettrais un résumé dans le glossaire) mais que j'ai laissé de côté quelques temps (et oui il est super super long) ; 4) je passe à peu près tout les jours sur ton blog mais je laisse jamais de commentaires ; 5) mais je ferais un efforts pour en laisser plus à l'avenir ^^
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :